Patrice Zana

Pierre-Cing

 

Le merveilleux est toujours beau, il n’y a même que le merveilleux qui soit beau. » André Breton

 

 
Divine proportion
Sur une sculpture couleur chair (marbré), j’effectue un véritable Piercing avec un anneau d’or en spirale au coeur de l’oeuvre et dont une partie de la coquille ressort à l’extérieur.Les rapports “hauteur totale / distance sol/nombril” et “distance sol-nombril / distance nombril- sommet“ sont égaux. Ils correspondent à la proportion divine. Cette dernière est semblable à celle qui se rencontre beaucoup dans la nature : escargots, coquillages, pommes de pins, tournesols, disposition des feuilles ou des pétales sur certaines plantes, structure de l’ADN…
Quand le Nombre d’or fait “Phi” du corps humain…
La divine proportion s’applique aussi à la matière. On désigne le nombre d’or par la lettre grecque ƥ( phi ), en hommage au sculpteur grec Phidias (né vers 490 et mort vers 430 avant J.C) qui décora le Parthénon à Athènes. Sa valeur exacte est environ 1,618 m. Chez un humain, le rapport de la hauteur totale à la hauteur du nombril est égal au nombre d’or.
Et la pierre se fait chair !
La coquille d’escargot est la métaphore parfaite de la section dorée. inspirée de Vitruve et de son fameux De Architectura, Léonard de Vinci, s’intéressa beaucoup à la “Divine proportion“ qu’il qualifia de Sectia Aurea. Tout en rendant hommage à cette dernière, je souhaite humaniser le minéral, l’incarner et célébrer le rapport idéal et les qualités harmonieuses du corps humain…

 

 

Laisser un commentaire